Étant donné qu’il n’existe pas de directives de gestion du Département d’urgence pour les personnes âgées pré-fragiles ou fragiles blessées par la communauté, leur mobilité et leur état fonctionnel se détériorent dans les 6 mois qui suivent la sortie de l’ED. Cela est regrettable car il existe une preuve de l’efficacité de la mobilité à faible coût et des interventions technologiques basées sur la communauté et qui peuvent prévenir la fragilité et la limitation fonctionnelle.

Dans ce contexte, le dépistage et l’identification des aînés à risque sont essentiels dans les ED pour que des interventions efficaces soient mises en œuvre. L’objectif principal de l’étude est de mettre en place des outils basés sur la fragilité dans les ED afin d’identifier les personnes âgées à risque de déclin fonctionnel après les blessures et de les relier, au moment de la consultation, aux interventions de recyclage de la mobilité communautaire post-ED ou à Technologie de réhabilitation à domicile nouvellement conçue. La faisabilité et l’efficacité de ce processus de dépistage-intervention seront évaluées dans deux DE de Québec.