RAFF-3

Chercheur principal: Dr Ian Stiell.

Cette étude a reçu un financement du Réseau Canadien sur l’Arythmie Cardiaque (CANet)

Diminuer les admissions hospitalières du département d’urgences pour les fibrillations auriculaires aiguës 

Les épisodes de fibrillation et flutter auriculaires aigus (FFAA) se caractérisent par un rythme cardiaque très rapide présent depuis moins de sept jours, qui est très symptomatique et qui peut affaiblir la majorité des patients. Ce sont les types les plus communs de palpitations traitées aux Départements d’Urgence (DU). Certains hôpitaux canadiens sont en mesure de retourner 95% des patients souffrant de la FFAA à la maison après traitement, alors que d’autres admettent jusqu’à 40% de ces patients. Dans cette ère de congestion d’hôpitaux et du DU, nous croyons que la sortie directe à la maison des patients au DU souffrant de FFAA est une stratégie efficace et sécuritaire qui réduit le fardeau sur le patient et le système de soins de santé. Notre objectif est d’améliorer les soins aux patients qui se présentent au DU avec de la FFAA, tout en diminuant les hospitalisations inutiles et la durée totale du séjour à l’urgence, sans augmenter le nombre de visites au DU. Nous ne pouvons pas améliorer le taux de départ du DU ni la durée du séjour sans mieux comprendre quels sont les obstacles qui existent localement. Dans notre étude précédente (Projet Ia), nous avons mené des entretiens locaux approfondis avec des urgentologues, des cardiologues et des patients qui ont déjà subits de la FFAA. Dans le Projet 1b, nous avons créé la liste de vérifications des meilleures pratiques en matière de la FFAA de l’ACMU (lignes directrice ACMU FFAA) pour aider les médecins à travers le Canada à gérer la FFAA de façon plus efficace et plus sécuritaire. Les lignes directrices sont composées de deux algorithmes et quatre ensembles de listes de vérifications pour l’évaluation et la gestion des cas de FFAA au DU. Ils ont été approuvés par l’Association Canadienne des Médecins d’Urgence et ont été publiés dans le Journal Canadien de Médecine d’Urgence. 

Suivant le Projet 1, nous prévoyons maintenant le Projet 2 dans lequel nous procéderons à un essai randomisé dans 10 grands DU canadiens pour recruter 1300 patients sur une période de treize mois. Notre objectif est d’introduire les nouvelles lignes directrices ACMU FFAA dans ces hôpitaux pour améliorer les soins fournis aux patients en FFAA. Nous espérons améliorer la sécurité et l’efficacité de la gestion de la FFAA, ce qui entraîne une réduction importante des admissions à l’hôpital et de la durée de séjour au DU. Au cœur de nos plans se trouve l’engagement de nos deux partenaires s’impliquant auprès des patients. Notre intervention optimisée pour changer le comportement des médecins sera développée en utilisant des approches scientifiques de mise en œuvre basées sur les résultats du Projet 1a.Nous entreprendrons également plusieurs stratégies et outils de Transfert de Connaissance (Knowledge Translation and Implementation) durant le projet et à sa fermeture, afin de faciliter l’extension et le déploiement de notre programme aux DU dans les petits, moyens, et grands hôpitaux à travers le Canada (futur Projet 3). Finalement, nous nous attendons à améliorer les pratiques de gestion de la FFAA au DU et de réduire les admissions et la durée du séjour, sans augmenter les visites aux urgences. 

1.1 Hypothèse, question(s) de recherche et objectifs 

1.1.1 Hypothèse 

Donner congé rapidement aux patients souffrant de la fibrillation auriculaire aigus (FFAA), du DU à la maison, est une stratégie sûre qui profitera au patient et au système de santé. Nous partons du principe que si les urgentologues peuvent apprendre à gérer avec succès la fréquence cardiaque et le rythme cardiaque des patients souffrant de FFAA, alors la plupart des patients peuvent être retournés directement à la maison. Nous croyons que notre programme global mènera à une réduction significative des admissions à l’hôpital ainsi qu’une réduction de la durée du séjour à l’urgence pour la FFAA. En même temps, nous sommes convaincus que cette stratégie n’augmentera pas le nombre de visites subséquentes à l’urgence pour ces patients. Dans une étude prospective multicentrique de la FFAA, nous avons démontré que les patients qui quittent le DU avec un rythme sinusal étaient moins susceptibles d’avoir des effets indésirables ou de retourner à l’urgence dans les 30 jours suivant la visite initiale. Nous nous attendons à ce que le projet actuel démontre l’impact positif des nouvelles lignes directrices sur les 10 sites. Nous allons également développer les outils de transfert de connaissances pour changer le comportement des médecins dans tous les DU partout au Canada au cours du Projet 3. 

Grâce au projet 1a, nous avons appris les modèles actuels de pratique au Canada pour la gestion des cas de la FFAA et nous avons identifié les obstacles et les facilitateurs à un départ rapide du DU. Grâce au projet 1b, nous avons développé des lignes directrices de pratique clinique de haute qualité, conçu pour l’utilisation pratique par les urgentologues. Cette connaissance nous permettra d’améliorer l’efficacité des soins à l’urgence et finalement, diminuera les hospitalisations non nécessaires et la durée du séjour au DU à travers le Canada 

1.1.2 Questions de recherche 

1) Peut-on concevoir des stratégies efficaces de transfert de connaissances et des outils pour la mise en œuvre des lignes directrices ACMU FFAA? 

2) Peut-on réduire les hospitalisations et la durée du séjour au DU pour les patients souffrant de FFAA dans 10 grands DU au Canada dans un essai de mise en œuvre d’étude randomisée en grappes ? 

3) Peut-on assurer la conformité aux nouvelles lignes directrices ACMU FFAA en terme de conversion en rythme sinusal au DU, de contrôle de la fréquence cardiaque, et de prescription appropriée d’anticoagulants oraux? 

4) Peut-on faire en sorte que le départ rapide du DU, des patients avec la FFAA, ne provoque pas une augmentation du nombre de visites subséquentes à l’urgence? 

1.1.3 Objectifs 

L’objectif global de ce programme est de réduire les admissions à l’hôpital et la durée du séjour au DU pour la FFAA. Les objectifs spécifiques de ce projet sont les suivants: 

1) Concevoir des stratégies efficaces de Transfert de Connaissances et d’outils pour encourager l’adoption au DU des lignes directrices ACMU FFAA; 

2) Procéder à un essai de mise en œuvre des nouvelles lignes directrices ACMU FFAA adaptées pour évaluer leur efficacité à réduire la durée du séjour de la FFAA à l’urgence; 

3) Évaluer l’impact des lignes directrices ACMU FFAA sur les résultats secondaires : des admissions à l’hôpital de la FFAA, la conversion en rythme cardiaque sinusal, le contrôle de la fréquence cardiaque, et la prescription d’anticoagulants oraux; et 

4) Évaluer l’impact sur les visites subséquentes à l’urgence.