Acceptabilité de l’autoévaluation par les patients âgés traités au Département d’Urgence (ACCEPTED)

 

 Le projet ‘Évaluation de la fragilité des personnes âgées utilisant les services d’urgence avec la Tablette (FOCUS-TT)’, financé par le Réseau Canadien de la fragilité, a testé un logiciel permettant aux personnes âgées de s’auto-évaluer, fournissant ainsi des données pour aider les professionnels de la santé d’urgence à mieux dépister les patients âgés et identifier ceux qui pourraient bénéficier d’une évaluation plus complète.

L’évaluation de l’acceptabilité est une étape fondamentale dans l’évaluation d’une nouvelle intervention, d’un outil ou d’une technologie. Les utilisateurs ciblés d’une nouvelle technologie ou intervention ont différents points de vue, différentes croyances, connaissances et compréhensions d’un même problème. La littérature est claire sur le fait que si les patients reçoivent un traitement qu’ils jugent acceptable, son effet sera plus grand et plus bénéfique car l’adhésion et l’enthousiasme des patients seront également plus importants. L’acceptabilité de la part des patients est donc très importante. Une compréhension détaillée de l’acceptabilité de l’auto-évaluation, de la façon dont les utilisateurs répondent à cette nouvelle pratique et de la manière dont elle répond à leurs besoins favorisera une meilleure mise en œuvre et une meilleure adoption et permettra d’optimiser ses impacts. Plus précisément, nous voulons une meilleure compréhension de la perception globale de l’auto-évaluation des patients âgés en utilisant cette nouvelle technologie. Ce projet permettra une évaluation approfondie de l’acceptabilité de l’auto-évaluation des patients âgés par cette population et de leurs aidants naturels.

Objectifs: L’objectif de cette étude est d’évaluer l’acceptabilité de l’auto-évaluation de sa fragilité, de son statut cognitive et fonctionnel par les patients âgés qui se présentent au département d’urgence. Ce projet a trois objectifs principaux :1) évaluer l’acceptabilité de l’auto-évaluation de la fragilité, du statut cognitif et fonctionnel des patients âgés qui se présentent au département d’urgence, selon les patients eux-mêmes mais aussi leurs proches, 2) évaluer l’acceptabilité des évaluations habituelles administrées par les professions de la santé du département d’urgence, 3) comparer les scores d’acceptabilité entre l’auto-évaluation et les évaluations habituelles.

Méthode:
Patients âgés.
Critères d’inclusion: 1) Patients âgés de 65 et plus, se présentant au département d’urgence de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus pour n’importe quel problème de santé. Critères d’exclusion : 1) état de santé aigu ou instable conduisant le patient à l’unité de soins intensifs, 2) incapacité de communiquer en français, 3) incapacité de consentir (démence importante connue).
Proches aidants: Critères d’inclusion : 1) aidant naturel/membre de la famille présent lors du recrutement du patient âgé.

Pertinence de l’étude : Les résultats de cette étude fourniront aux chercheurs, aux cliniciens, aux responsables de la santé et aux administrateurs des informations précieuses sur l’acceptabilité de l’auto-évaluation, selon les patients âgés canadiens et leurs proches aidants, en comparaison aux évaluations habituelles effectuées par les professionnels de la santé. Le succès ou l’échec de n’importe quel nouvel outil est décidé par les personnes qui sont sur la première ligne, dans ce cas-ci les personnes âgées, et nous pensons qu’en impliquant les personnes concernées et en les comprenant mieux, nous favoriserons la mise en œuvre et une meilleure utilisation de cette auto-évaluation innovante, et ainsi optimiser son impact. Les résultats positifs de cette étude et l’implémentation de cet outil pourrait constituer la première étape vers le développement d’outils et de produits innovants pour que les ainés s’auto-évaluent accompagnés de leurs proches, que ce soit au département d’urgence, tout autre département hospitalier ou même à la maison. Cela pourrait conduire à une meilleure utilisation des ressources limitées, à une gestion plus rapide et meilleure des patients âgés, ainsi qu’à une meilleure référence à d’autres professionnels de la santé lors de leur séjour à l’urgence et lors de leur décharge. Cette innovation pourrait aider à faire en sorte que les canadiens âgés maintiennent leur indépendance, leur santé et leur qualité de vie après un trouble de santé aigu.

 

 

Projet financé par la Fondation du CHU de Québec

logo fondation du CHU

Chercheur principal

Marcel Émond M.D. M.Sc. CCMF(MU) FRCPC, Urgentologue, Hôpital de l’Enfant-Jésus, Clinicien- Chercheur, CHU de Québec

Co-Chercheurs

Marie-Eve Lamontagne, erg., Ph.D., Chercheuse, Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et en intégration sociale, Université Laval

Collaborateurs

Jacques Lee, MSc, FRCP. Sunnybrook Health Science center, Toronto

Coordonnatrice de recherche (site de l’Enfant-Jésus, CHU de Québec): Alexandra Nadeau

Étudiante: Valérie Boucher, maîtrise en sciences cliniques et biomédicales, Université Laval.  Boursière Fond Québécois de la Recherche en Santé 2017.