OPUM

La conviction selon laquelle un traitement opioïde à court terme contre la douleur n’était pas une cause de dépendance en soi a récemment été contestée. Le but ultime de ce programme de recherche est de diminuer le mauvais usage des opioïdes en diminuant la quantité de médicaments non utilisés par les patients souffrant de douleur aiguë à la sortie de l’urgence.

L’objectif principal est de déterminer la quantité d’opioïdes consommés pendant la phase de douleur aiguë (2 semaines) par les patients sortis de l’urgence traités pour une condition de douleur aiguë.

Les objectifs secondaires sont de déterminer la quantité d’opioïdes prescrits aux patients déchargés de l’urgence traités pour différentes douleurs aiguës, la quantité d’opioïdes non utilisés, le nombre de patients pour qui des opioïdes (initiaux ou autres) ont été prescrits, les motifs d’arrêt de la consommation d’opioïdes, l’utilisation de des coanalgésiques ou d’autres substances (alcool, cannabis,…) pour soulager la douleur, les services de santé consultent pour obtenir de nouvelles ordonnances, le stockage et l’élimination des opioïdes, ainsi que l’intensité de la douleur ou un changement de la qualité de la vie pendant la phase aiguë.

Protocole : Cette étude de cohorte observationnelle pragmatique prospective multicentrique sera menée dans quatre centres universitaires canadiens et dans deux hôpitaux régionaux.

Population étudiée : Une cohorte de patients consécutifs âgés de 18 ans ou plus au service d’urgence, traités pour un problème de douleur aiguë présent depuis moins de 2 semaines (définition habituelle de la douleur aiguë) et sorti avec un opioïde prescrit sera inclus. Conformément à notre approche pragmatique, nous n’excluons que les patients qui utilisent actuellement des opioïdes ou des analgésiques chroniques pour une affection ou une maladie préexistante (par exemple, cancer), car les mécanismes de dosage et / ou de douleur de l’opioïde diffèrent dans ces circonstances.

Chercheur principal : Dr Raoul Daoust, Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal
Chercheur local: Dr Marcel Émond, Hôpital de l’Enfant-Jésus; Dr Jacques Lee, Sunnybrook Health Sciences Centre; Dre Audrey Rochon, Centre hospitalier de Saint-Jérôme; Dr Marco Sivilotti, Kingston General Hospital; Dr Massimiliano Issepon, Hôpital Maisonneuve-Rosemont